Arquivos da categoría Géographie

Urbanisation

Plus de la moitié de la population mondiale habite en ville. Même les habitants ruraux ont aujourd’hui une mentalité citadine. L’essor de l’urbanisation est, donc, inarrêtable, surtout dans l’Anthropocène.

Paysages

L’Espagne a une grande variété de paysages. Des bassins aux montagnes, des anciens massifs aux chaînes alpines, il y a une vaste diversité naturelle. Voici quelques exemples:

  1. Le paysage montagneux d’Ordesa.
  2. Le paysage plat autour de Tordesillas.
  3. Le paysage escarpé du Teide.
  4. Le paysage doux du marais du Guadalquivir.

Je vous apporte un modèle de commentaire de paysage naturel afin de rédiger vos présentations autour de chaque paysage.

Urbain

À un moment ou un autre entre 1500 et 1800, il y en a 379 villes de plus de 10.000 habitants en Europe. La croissance urbaine -qui touchait jusqu’à 1650 toutes les villes et régions européennes- devient brusquement sélective. Les populations des villes méditerranéennes s’effrondrent, pendant que l’essor urbain est concentré à partir de ce moment-là dans les grandes villes et dans quelques autres villes du Nord où la croissance se poursuit suffisamment longtemps.

Aux Temps Modernes, les villes constituent un véritable système urbain en entretenant des relations constantes non seulement avec leur arrière-pays, mais surtout avec d’autres villes et le monde tout entier. À côté des villes portuaires, d’autres villes, à l’intérieur des terres, deviennent des grands centres marchands et financiers (Lyon, Augsbourg, Genève, par exemple). Avec le développement des états monarchiques, apparaissent aussi des villes nouvelles construites ex nihilo ou presque et destinées à asseoir la grandeur du prince: Madrid, Berlin, Versailles,… Ces capitales renforcent la hiérarchie urbaine.

Entre 1500 et 1700 , l’Europe compte quelques villes qui atteignent le demi-million d’habitants (Londres et Paris, en 1700). En 1500, Venise est largement en tête devant Milan; en 1550 Venise est toujours présente, mais Anvers remplace Milan; en 1600, Rotterdam se détache devant Paris, Venise, Milan et Naples; en 1650, Italie disparaît au profit des Provinces-Unies; en 1700, Londres s’impose nettement devant Paris et Rotterdam et Amsterdam; en 1750, la suprématie de Londres est incontestée, laissant Paris très loin derrière; cette situation ne fait que s’aggraver en 1800.

villes_europeennes_1500-1700_population

Hors l’Europe, d’autres villes comme Beijing (Chine) en 1500 et Ayutthaya (Thaïlande) en 1600 atteignent 1.000.000 d’habitants; Istanbul, vers 1675, aurait 750.000 habitants.

La révolution industrielle provoque l’essor urbain en Europe. Depuis 1950, la croissance urbaine a notamment augmenté. Une carte actuelle de la pollution lumineuse peut bien réproduire l’impact global du système urbain.

Commodities

Toutes les matières premières sont importantes. Au niveau de l’énergie, le pétrole est essentiel. Mais il faut aussi mentionner, au niveau agricole, le blé ou le soja. Et il faut aussi tenir compte des métaux ferreux et non ferreux (cuivre, aluminium, nickel,…). Aujourd’hui, il n’y a pas seulement une matière première stratégique, mais il y en a plusieurs.

Au début du XXIème siècle, la demande en métaux rares augmente très rapidement. La liste inclut des métaux stratégiquement importants, utilisés surtout en électronique, joaillerie, production d’énergie, métallurgie, armement… On parle du cuivre, de l’hélium, l’uranium, l’indium, le zinc, le tungstène,…

Depuis 2011, la Chine devient la principal consommateur d’énergie au monde. Mais son développement industriel et la taille de sa population implique aussi devenir un grand consommateur mondial de commodities.

chine_appetit_geant_commodities* D’autres informations graphiques autour des commodities.

Nourrir la planète

La population mondiale ne cesse d’augmenter, même si la mortalité infantile dans certains pays est encore très forte. La fécondité descend en général, mais surtout en Europe, où le taux de remplacement n’est pas atteint. Donc, le vieillissement de la population arrive.

C’est sûr que la croissance démographique va poser des problèmes pour nourrir la planète:

 

8 cm

D’après les mesures de la NASA, depuis 1992 les océans ont monté d’environ 8 centimètres. D’ici les 100 à 200 prochaines années la montée d’un mètre du niveau des océans semble inévitable. Des villes côtières comme Singapour, Tokyo ou des régions comme la Floride pourraient voir leurs paysages très modifiés.

Ce ne sont plus que 8 cm, vraiment, pas plus que mon doigt annulaire, pas beaucoup plus que 3 pouces d’un talon aiguille ordinaire, mais: c’est le diamètre d’une bonne mandarine, le diamètre moyen d’un côlon adulte, l’envergure minimale d’un papillon monarque adulte, plus du double de largeur d’une bande de roulement d’un pneu moyen,… la surface des côtes de l’Espagne (presque 8.000 km) perdrait plus de 600.000 mètres carrés (plus de la surface bâtie de Marineda City, 25 fois la surface de la basilique de Saint Pierre du Vatican,…) avec une montée égale partout du niveau des eaux.

Le grand dégel des pôles, d’ici 5.000 années, bien pourrait provoquer la montée des eaux de plus de 60 m. Et alors, National Geographic a créé des cartes afin de vérifier le nouvel visage de notre planète, donc une nouvelle “géographie urbaine”.

#Pam

Le petit archipel de Vanuatu (12.189 km2, moins de la moitié de la superficie de la Galice), dans le Pacifique Sud, vient d’être frappé par le cyclone Pam, de catégorie 5 (le niveau maximal sur l’échelle Saffir-Simpson), dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 mars. Pam a ravagé l’archipel avec des pluies diluviennes et rafales de vents atteignant 300 km/h. La pression atmosphérique en son centre était estimée vers 900 hPa.

Dans cette zone, le Pacifique Ouest, le typhon Tip (1979) était le cyclone tropical de plus grand diamètre et le plus intense jamais rapporté dans les annales modernes.

L’Organisation Météorologique Mondiale fait la différence entre ouragan, cyclone et typhon selon l’origine géographique.

* Regardez une animation à propos de la formation d’un ouragan.

* Vérifiez l’évolution de Pam.

Sahel

“O Sahara é igual de vasto e monocromático que o Ártico, salvo que este último se está reducindo e o primeiro está medrando, concretamente en direción ao Sur, cara ao cinto de transición semiárido coñecido como o Sahel, que separa o deserto das sabanas tropicais de África central. Coma un cinto en torno á parte superior do continente africano, o Sahel ten uns 1.000 kilómetros de norte a sur no seu punto máis ancho; alomenos de momento. (…)

En Níxer cada muller ten unha media de entre 7 e 8 fillos, o que representa a taxa de fecundidade humana máis elevada do planeta. (…)

Níxer, un país sen acceso ao mar, é algo maior que Francia, Alemania e Polonia xuntas. Situado directamente ao Sur de Libia e Alxeria, as catro quintas partes máis septentrionais do seu territorio están constituídas na súa meirande parte por un deserto inhabitable. A meirande parte dos nixerianos viven máis ao sur, no Sahel, que moitos aínda lembran cuberto de bosques de acacias, prados e baobabs. Hoxe, cando a vexetación se murcha e as temperaturas son por termo medio entre 1,5 e 2º C máis elevadas que as de a década de 1990, teñen medo de que cada vez se pareza máis ao Sahara. (…)

O único que contrarresta a fertilidade de Níxer, a máis alta do mundo, é que a esperanza de vida do país é de cincuenta anos. (…)

Nen sequera en Occidente existe tecnoloxía algunha que permita domesticar o clima desbocado. ¿Teñen considerado a planificación familiar para reducir o número de persoas ás que as terras deben sustentar?

Os homes estouran de risa. “Aqui todo o mundo ten máis dunha muller”, di o sultán, que ten catro.

“Non se lle pode pedir a un pai que deixe de ter fillos sen darlle unha solución respecto de quen traballará na súa granxa”, protesta un ancián de turbante branco.

“Se tés fillos, Deus resposta ás túas necesidades -di o novo alcalde-. Eu mesmo teño trinta e tres.”

Alan Weisman: La cuenta atrás“.

* Pourra la Grande Muraille Verte donner un peu de soulagement?

Le tour du monde

Selon routard.com, “il y a de multiples prétextes pour faire le tour du monde : fin d’études, départ en retraite, congé sabbatique sont autant d’occasions d’accomplir ce vieux rêve, parcourir le monde et en découvrir les richesses…”.

Et c’est pour cela que certains jeunes comme Antoine s’engagent… C’est un voyage pour connaître et profiter: rien à voir avec les records de vitesse. Si bien Phileas Fogg, le personnage de Jules Verne, avait besoin de 80 jours pour faire le tour du monde, aujourd’hui il y a des pilotes d’avion qui le font à peine en 3 jours. En tout cas, on profite mieux de la vision de la Terre de l’espace:

Les voyages dont nous parlons sont “pied à terre”, c’est à dire, qu’il faut découvrir les paysages, les habitudes, les gens. C’est ainsi que Matt Harding a fait son tour du monde. Et aussi les participants du tour du monde Bedycasa (voir site et comprendre le concept), qui se logent chez l’habitant, chez “lindigène” afin de se plonger dans la culture de chaque pays visité.

Agriculture du Pendjab

Ce sont les paysages agricoles du Pendjab les protagonistes de la vidéo de Gippy Grewal qui nous mène à la “jamais racontée” histoire de Mirza.

L’agriculture est la principale activité du Pendjab, il est le plus gros producteur de blé en Inde. C’est une région  qui sert d’exemple du développement de la Révolution Verte.

L’agriculture du Pendjab est aujourd’hui très performante, basée sur les produits chimiques, les engrais et les herbicides. Sur une terre fertile et irriguée, le coton, le maïs et le millet, l’orge, les arachides, le riz, la canne à sucre et le tabac poussent aussi. Le Pendjab produit 20% du blé indien, 9% du riz. Le Pendjab produit aussi 2% du coton du monde.

[Regardez une carte de l’agriculture du Pendjab].

Si on regarde le coton, par exemple, on parle d’une culture qui réclame assez peu d’eau mais qui a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière; il est planté sur 35 millions d’hectares dans plus de 90 pays. La Chine, les Etats-Unis, l’Inde et le Pakistan représentent 70% de la production mondiale, suivent le Brésil, l’Afrique de l’Ouest, l’Ouzbékistan et la Turquie. Plus du tiers des cotonniers plantés sur la planète sont génétiquement modifiés.

[Découvrez aussi le voyage aux pays du coton d’Erik Orsenna, un petit précis de mondialisation *. Voici une carte des flux de coton dans le monde.]

La population européenne

L’Union Européenne a maintenant plus de 500 millions d’habitants. Si on compte aussi les pays de l’ancienne Yugoslavie, la Turquie et la Russie, plus de 800 millions habitent à l’intérieur de cet espace continental. Le Vieux Continent a un taux de croissance naturelle faible, et les densités démographiques sont très variables, en fonction du climat, du relief et des différences de peuplement d’origine historique. Voici quelques cartes de population en Europe (cliquez sur l’image):

1_carte_europe_densite_population_2012

Début géographique

Septembre est là! Alors, revenez sur la géographie. On va commencer avec la danse (la danse casse les murs parmi les cultures), en faisant un tour du monde virtuel avec Matt Harding, une “vieille connaissance”  (avec laquelle nous avons débuté il y a déjà cinq ans dans ce lycée -voir vidéo 2006-). Et on va danser avec Garry Schyman et Alicia Lemke (“Trip the light”) afin de mieux connaître notre planète (et un peu l’esprit des êtres humains: regardez les vêtements, les espaces (dedans / dehors), les climats (chaud / humide / froid /…), l’entourage (des bâtiments sans charme, des places pleines de vacarme, la nature presque vierge,…), les gens (effacés par des raisons politiques, d’esprit ouvert, très sympas, intimidés ou calmes; quelquefois seulement des hommes, quelquefois des femmes aussi), la façon de danser (des danses calmes, des danses bouillonnantes, des danses mesurées et arithmétiques,…),  regardez… Puisque, quand on voyage, on doit apprendre et soupçonner.

* Notez les endroits visités sur la fiche. Et coloriez la carte avec les États nommés. Localisez les coordonnées géographiques des capitales ici. Identifiez aussi les zones de la planète (tempérée, chaude, froide) sur lesquelles sont placés les États. Vous pouvez vous aider d’un petit atlas du monde en ligne  pour localiser les pays.

* Voici un schéma des latitudes de la planète afin de placer les capitales selon leurs latitudes.

Cet été on a pu vérifier la puissance sportive de chaque pays à Londres. À la fin, les médailles ont marqué la différence.

* On va localiser sur la carte les vainqueurs, ceux qui ont eu des médailles, et on va les placer avec une légende. Afin d’identifier la capitale de chaque État, vous pouvez vous aider du petit atlas du monde en ligne .

* Vous pouvez colorier les États (dans toutes les activités) sur ce sitePeut-être vous aurez un résultat tel que ceci.