Cara a Milano

A nosa viaxe europea de 2017 lévanos a Milán, unha cidade de máis de 2.000 anos de historia [en français], ocupada polos romanos en 196 a.n.e. Alí legalizouse o cristianismo no 313 (edicto de Milán). A partir da Baixa Idade Media foi un grande centro industrial e comercial. Convertida nun dos principais focos do nacionalismo italiano no século XIX, a evolución desta cidade que vivíu o “milagre económico” -un grande desenvolvemento industrial- nos anos 1950 e 1960, lévaa a ser hoxe urbe cosmopolita, terciarizada e capital da moda internacional. Será un reto descubrir a cidade [ver algúns fitos, entre os que está a Torre Unicredit; tamén lembramos a descrición que de San Bernardino alle Ossa fai Umberto Eco en “Número cero”; pasaremos por Piazza Fontana e lembraremos a Giuseppe Pinelli].

Mais tamén visitaremos Firenze [+] e Torino [+].

Olla os planos urbanos: Milano (interactivo), Firenze (interactivo) e Torino (interactivo).

Cinéma-Shoah

La représentation de la Shoah au cinéma montre l’extermination des juifs durant le nazisme dans les films. Des procès de Nuremberg à la reconstitution historique des camps d’extermination, il y a plusiers films qui évoquent cette période. Voici quelques exemples: La liste de SchindlerLa vie est belleLe pianiste, La rafle, Le garçon au pyjama rayéThe readerLe labyrinthe du silence, Fritz Bauer, un héros allemandLe procès du siècle, …

La Seconde Guerre Mondiale, en tout cas, nous offre beaucoup de films.

Paysages

L’Espagne a une grande variété de paysages. Des bassins aux montagnes, des anciens massifs aux chaînes alpines, il y a une vaste diversité naturelle. Voici quelques exemples:

  1. Le paysage montagneux d’Ordesa.
  2. Le paysage plat autour de Tordesillas.
  3. Le paysage escarpé du Teide.
  4. Le paysage doux du marais du Guadalquivir.

Je vous apporte un modèle de commentaire de paysage naturel afin de rédiger vos présentations autour de chaque paysage.

Homo sovieticus

revolución rusa, que Richard Pipes define como “o acontecemento histórico máis importante do século XX” (ben que el califica a revolución bolxevique como “golpe de Estado”), é este ano motivo de lembranza.

O centenario dos feitos coincide cunha Rusia controlada por Putin, despois de que o Imperio esmorecese en 1991. Na ollada recente de Svetlana Aleksiévich, ese homo sovieticus, extinto, anceia un tsar; os ideais comunistas son lembranzas dun Partido residual; a escritora bielorrusa recolle moi especialmente a voz das mulleres rusas para lembrar un territorio que ten pasado por ben diferentes gobernantes e “influencers”: Rasputín, Lenin, Stalin, Gorbachov, Putin(tal e como a batalla de ERB consigna).

Grande Guerre

La Grande Guerre -déclenchée par l’attentat de Sarajevo– a inspiré beaucoup d’histoires au cinéma. Une scène de tranchées, une commémoration de Noël, l’arrière front, le génocide arménien, les mémoires

Meilleurs jours

Les États-Unis déviennent la principale puissance économique après la Grande Guerre. La deuxième révolution industrielle atteint son apogée pendant les “années folles” (1920-1929).

La surproduction, l’argent du crédit et la spéculation, conduisent au krach de Wall Street (24 octobre 1929), à son cortège de misères sociales et à la crise morale. C’est la «grande dépression» (1929-1933); elle finit avec l’adoption de mesures sociales et économiques par F.D. Roosevelt, avec le New Deal. La montée des fascismes est à l’origine de la Seconde Guerre Mondiale.

Dès la fin de la guerre de 1939-1945, les États-Unis jettent les bases d’une croissance économique sans pareille et les fondements d’une nouvelle société. La nouvelle révolution industrielle permet un nouveau bond du capitalisme pour trente ans. En  même temps, les relations internationales entre les États-Unis et l’Union Soviétique étaient régies par la logique bipolaire de l’affrontement capitalisme / communisme. Quelques événements comme la guerre du Viêt Nam ont mis en doute l’image d’un État invincible, mais la lutte contre l’URSS finira avec la victoire du système capitaliste représenté par USA.

Peut-être on devra atteindre encore les meilleurs jours?

Fritz Bauer

Le juge allemand Fritz Bauer (1903-1968) fut l’initiateur des procès “d’Auschwitz” à Francfort-sur-le-Main, où comparurent des gardiens du camp d’extermination d’Auschwitz. Mais il a contribué aussi de façon décisive aux efforts pour retrouver Adolf Eichmann en Argentine. Le système judicaire allemand, à l’époque, était toujours infiltré par d’anciens nazis, donc Bauer prévient directement les autorités israéliennes. Le Mossad finit par localiser et enlèver Eichmann en 1960.

Le film “Fritz Bauer, un héros allemand” nous présente l’environnement des événements qui entraînent cette recherche, même ce qui concerne les droits des homosexuels dans la RFA. Du début des années 1950, des négociations sur les réparations d’après-guerre ont lieu entre le Premier ministre d’Israël, David Ben Gourion et le chancelier de l’Allemagne de l’Ouest, Konrad Adenauer. Les deux leaders se recontrent à New York en 1960, et on décide l’aide militaire de la RFA à l’État d’Israël, parmi d’autres questions.

Voici donc une suite fantastique du film “Le labyrinthe du silence”.

frise_allemagne_1871-2000frise_allemagne_1871-2010

Le siècle des génocides

Bernard Bruneteau définit le XXème siècle comme “le siècle des génocides”, du massacre des Arméniens (1915) au des Tutsis [infographie](1994), en passant par le génocide des Juifs d’Europe (1941-1945) et ce des Cambodgiens [*](1975).

En 1945, sitôt après la destruction de IIIe Reich, les vainqueurs se montrent déterminés à juger ses représentants. L’accord de Londres du 8 août 1945 établit les statuts du Tribunal militaire international de Nuremberg, qui doit juger les criminels nazis. Ce Tribunal invoque le “crime contre l’humanité”; voici la première utilisation d’un concept inventé par Robespierre! Les juristes de Londres le définissent comme « l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes les populations civiles, avant ou pendant la guerre, ou bien les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux » (article 4). Mais la définition de Londres est restreinte au cadre de la Seconde Guerre mondiale et de ses origines.

Parmi tous les crimes d’État reprochés au IIIe Reich, il y a  l’extermination des Juifs d’Europe. De 1941 à 1945, en plein conflit, les menées antisémites des nazis ont conduit à la mise à mort méthodique de six millions d’êtres humains en vue d’éradiquer du continent européen un groupe honni, les personnes juives ou d’origine juive. Cette mise à mort s’est effectuée de diverses façons, par des exécutions sommaires, par la famine et par gazage dans des camps d’extermination situés pour la plupart en Pologne (Auschwitz-Birkenau, Treblinka…). On la distingue de la répression plus conventionnelle des opposants au régime nazi, qui a conduit ceux-ci dans des camps de concentration et de travail forcé en Allemagne même (Buchenwald, Dachau, Mauthausen…).

C’est seulement le 11 décembre 1946, après qu’ont débuté les procès de Nuremberg, lors de la première session de l’Assemblée générale des Nations Unies, qu’est reconnue la spécificité de ce « crime sans nom » (l’expression est de Churchill). Le professeur de droit international Raphael Lemkin le qualifie de « génocide », à partir du grec genos, race, avec le suffixe latin -cide désignant le meurtre. Par sa résolution 96, l’ONU définit le génocide comme « un déni du droit à la vie des groupes humains », que ces « groupes raciaux, religieux, politiques et autres, aient été détruits entièrement ou en partie ».

Source: herodote.net

* Consultez un résumé essentiel des génocides du XXème siècle. génocide-infographie-le-monde

Urbain

À un moment ou un autre entre 1500 et 1800, il y en a 379 villes de plus de 10.000 habitants en Europe. La croissance urbaine -qui touchait jusqu’à 1650 toutes les villes et régions européennes- devient brusquement sélective. Les populations des villes méditerranéennes s’effrondrent, pendant que l’essor urbain est concentré à partir de ce moment-là dans les grandes villes et dans quelques autres villes du Nord où la croissance se poursuit suffisamment longtemps.

Aux Temps Modernes, les villes constituent un véritable système urbain en entretenant des relations constantes non seulement avec leur arrière-pays, mais surtout avec d’autres villes et le monde tout entier. À côté des villes portuaires, d’autres villes, à l’intérieur des terres, deviennent des grands centres marchands et financiers (Lyon, Augsbourg, Genève, par exemple). Avec le développement des états monarchiques, apparaissent aussi des villes nouvelles construites ex nihilo ou presque et destinées à asseoir la grandeur du prince: Madrid, Berlin, Versailles,… Ces capitales renforcent la hiérarchie urbaine.

Entre 1500 et 1700 , l’Europe compte quelques villes qui atteignent le demi-million d’habitants (Londres et Paris, en 1700). En 1500, Venise est largement en tête devant Milan; en 1550 Venise est toujours présente, mais Anvers remplace Milan; en 1600, Rotterdam se détache devant Paris, Venise, Milan et Naples; en 1650, Italie disparaît au profit des Provinces-Unies; en 1700, Londres s’impose nettement devant Paris et Rotterdam et Amsterdam; en 1750, la suprématie de Londres est incontestée, laissant Paris très loin derrière; cette situation ne fait que s’aggraver en 1800.

villes_europeennes_1500-1700_population

Hors l’Europe, d’autres villes comme Beijing (Chine) en 1500 et Ayutthaya (Thaïlande) en 1600 atteignent 1.000.000 d’habitants; Istanbul, vers 1675, aurait 750.000 habitants.

La révolution industrielle provoque l’essor urbain en Europe. Depuis 1950, la croissance urbaine a notamment augmenté. Une carte actuelle de la pollution lumineuse peut bien réproduire l’impact global du système urbain.

Commodities

Toutes les matières premières sont importantes. Au niveau de l’énergie, le pétrole est essentiel. Mais il faut aussi mentionner, au niveau agricole, le blé ou le soja. Et il faut aussi tenir compte des métaux ferreux et non ferreux (cuivre, aluminium, nickel,…). Aujourd’hui, il n’y a pas seulement une matière première stratégique, mais il y en a plusieurs.

Au début du XXIème siècle, la demande en métaux rares augmente très rapidement. La liste inclut des métaux stratégiquement importants, utilisés surtout en électronique, joaillerie, production d’énergie, métallurgie, armement… On parle du cuivre, de l’hélium, l’uranium, l’indium, le zinc, le tungstène,…

Depuis 2011, la Chine devient la principal consommateur d’énergie au monde. Mais son développement industriel et la taille de sa population implique aussi devenir un grand consommateur mondial de commodities.

chine_appetit_geant_commodities* D’autres informations graphiques autour des commodities.

Nourrir la planète

La population mondiale ne cesse d’augmenter, même si la mortalité infantile dans certains pays est encore très forte. La fécondité descend en général, mais surtout en Europe, où le taux de remplacement n’est pas atteint. Donc, le vieillissement de la population arrive.

C’est sûr que la croissance démographique va poser des problèmes pour nourrir la planète:

 

8 cm

D’après les mesures de la NASA, depuis 1992 les océans ont monté d’environ 8 centimètres. D’ici les 100 à 200 prochaines années la montée d’un mètre du niveau des océans semble inévitable. Des villes côtières comme Singapour, Tokyo ou des régions comme la Floride pourraient voir leurs paysages très modifiés.

Ce ne sont plus que 8 cm, vraiment, pas plus que mon doigt annulaire, pas beaucoup plus que 3 pouces d’un talon aiguille ordinaire, mais: c’est le diamètre d’une bonne mandarine, le diamètre moyen d’un côlon adulte, l’envergure minimale d’un papillon monarque adulte, plus du double de largeur d’une bande de roulement d’un pneu moyen,… la surface des côtes de l’Espagne (presque 8.000 km) perdrait plus de 600.000 mètres carrés (plus de la surface bâtie de Marineda City, 25 fois la surface de la basilique de Saint Pierre du Vatican,…) avec une montée égale partout du niveau des eaux.

Le grand dégel des pôles, d’ici 5.000 années, bien pourrait provoquer la montée des eaux de plus de 60 m. Et alors, National Geographic a créé des cartes afin de vérifier le nouvel visage de notre planète, donc une nouvelle “géographie urbaine”.

Guerre froide

On appelle Guerre froide le conflit qui oppose les États-Unis et l’URSS de 1947 à 1989. Elle est caractérisée par l’absence d’affrontement armé direct entre les deux grands et par la multiplication d’affrontements  indirects. C’est une confrontation à la fois idéologique, culturelle, économique, diplomatique et militaire; le monde est divisé en deux blocs, l’un communiste, l’autre libéral. Les États-Unis sortent vainqueurs du conflit. 

Le terme est popularisé par le journaliste américain Walter Lippman, auteur, en 1947, d’une série d’articles sous le titre Guerre froide. L’année 1947 est communément retenue comme le point de départ du conflit. Trois événements contribuent à briser la Grande Alliance de guerre: la proclamation de la doctrine Truman, l’annonce du plan Marshall et la politique de containment annoncée par un article de George Kennan.

Si bien la chute du mur de Berlin annonce la fin de la guerre froide, est-ce qu’on pourrait dire que celle-ci n’est pas toute à fait enterrée? Souvenez-vous de la crise de Crimée (2014) et la guerre en Ukraine.

ukraine_vignette

* Voici quelques cartes interactives: le bloc oriental (1945-1956), le plan Marshall, le blocus de Berlin (1948-49), la création de l’OTAN (1949), le mur de Berlin (1961).

* Voici une frise interactive pour réviser la guerre froide.

* Voici un résumé avec les idées fondamentales.

* Et un document autour de l’Europe d’après la guerre froide.

Mère migrante

6 mars 1936: la photoreporter Dorothea Lange prend une image, une scène de la vie quotidienne dans les années 30, une mère (Florence Owens Thompson, 32 ans) avec 3 de ses 7 enfants. C’est l’époque de la crise, la Grande Dépression. Florence a les yeux dans le vide, elle est vêtue de guenilles et ses enfants semblent pleurer.

Quand Dorothea venait de terminer une mission longue d’un mois pour l’organisme qui allait devenir la Farm Security Administration, elle arrive à un camp de travailleurs itinérants qui attira son attention. Et là, elle trouva la pauvre Florence, ses enfants timides, avec l’air d’une madone de la Renaissance: la photo de Mère migrante illustre un article racontant les souffrances des ramasseurs de petits pois condamnés à la misère en Californie. Ce sont les mêmes protagonistes des histoires de Steinbeck, les bohémiens des vendanges.

* Écoutez une chanson de Woody Guthrie à propos des réfugiés de la “Grande Nuée de Poussière” (Dust Bowl). Voir carte des régions les plus touchées par la Dust Bowl.

* Regardez une animation autour de la crise de 1929.

* Et découvrez ce qui pensait Groucho Marx à propos du krach boursier.

* Et regardez cette petite vidéo.

Génocide arménien

100 ans de génocide arménien, cette année! Une bonne opportunité pour la reconnaissance universelle de cet épisode de l’Histoire!

N’oubliez pas! [paroles de la chanson]

Les Arméniens sont un groupe ethnique originaire du Caucase et du Haut-plateau arménien. Ils furent les premiers à accepter le christianisme en tant que religion nationale de leur royaume, en 301.

* Visitez un site web autour de la commémoration du génocide arménien.

* Un document -voici un autre– et un schéma.

* Voir quelques extraits du film “Le mas des alouettes”.

* Voir un extrait de la bande dessinée “Le cahier à fleurs”.

* Carte du peuplement arménien en 1915. Une carte. Voir une autre carte.

O que move o mundo

Imos preparando a performance para a Semana Intercultural do noso IESP. Este ano temos fixada a ollada en 1915, cunha historia que enlazará guerra civil española, exilio, primeira e segunda guerras mundiais,… e imos tomar como elemento aglutinador unha novela de Kirmen Uribe.

“Tras o bombardeo de Gernika, o lendakari José Antonio Agirre reafirmouse na súa decisión de por a salvo aos nenos. Naquel 1937, entre maio e xuño, dezanove mil pequenos saíron do porto de Bilbao cara a diversos países europeos. A meirande parte deles atoparon refuxio en Francia, a Unión Soviética, Gran Bretaña e Bélxica. Viaxaron ao estranxeiro sos, sen os seus pais, coa única compaña dun grupo de profesores dispostos a axudalos.

O 6 de maio o buque Habana partíu por primeira vez cara a La Rochelle. Ían a bordo 2.483 refuxiados. Noutro tempo, o Habana tiña sido un transatlántico de luxo que efectuaba a ruta Bilbao-A Habana-México-Nova Iorque. O buque, construído na Naval de Sestao, era a estrela da compañía. Na década dos trinta tiña sido bautizado como Alfonso XIII, mais coa chegada da República cambiáronlle o nome. (…)

A ría de Bilbao estaba completamente bloqueada e non era fácil saír. Non o terían conseguido sen a axuda dos barcos da Royal Navy. O exército sublevado non vía con bos ollos a protección dos británicos; consideraba ilegal a intervención dun país estranxeiro, e ameazaron incluso con afundir aqueles barcos cheos de nenos. Sen embargo, as ameazas non se cumpriron, e o Habana continuou coas súas viaxes durante un mes máis. O último fíxoo o 13 de xuño, con 4.500 nenos a bordo, apenas unha semana antes de que caese Bilbao.”

Kirmen Uribe: Lo que mueve el mundo“.

Le Sénégal, partie de l’AOF

Les français créent St.-Louis, comptoir à l’embouchure du fleuve Sénégal, en 1638. Quelques décennies plus tard, ils occupent aussi l’île de Gorée. À partir de 1854, le gouverneur Louis Faidherbe fonde Dakar [voir carte], il entreprend la conquête des territoires des wolofs et jette les bases de la future Afrique Occidentale Française (fédération qui regroupera de 1895 à 1958 le Sénégal, la Mauritanie, le Soudan (ancien Haut-Sénégal-Niger), la Haute-Volta, le Niger, la Guinée française, la Côte d’Ivoire et de Dahomey).

Quelques villes sénégalaises deviennent ainsi des ports d’exportation des monocultures dominantes, notamment celle de l’arachide. En 1880, plus de 23.000 tonnes d’arachides étaient expédiées sur le port de Rufisque,  tandis que l’autre grand centre sénégalais de cette époque -St. Louis- n’en traitait que 6.000. À cause de cette spécialisation, les sols (avec un écosystème déjà fragile) ont subi des dégâts presque irréversibles.

L’héritage colonial s’affirme avec des traces sur le parcellaire et la voirie urbaine, quelquefois avec des plans en damier que l’on peut reconnaître, par exemple, au centre historique de Rufisque.

Au Sénégal, quatre communes (St-Louis, Gorée, Dakar et Rufisque) ont eu la particularité que ses habitants ont été citoyens français et ont envoyé un député à l’Assémblée nationale de la République Française des colonies de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Le pays gagnera son indépendance en 1960 et Léopold Sédar Senghor devient son premier président. Il sera aussi un théoricien de la question de la négritude.

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Léopold SEDAR SENGHOR

* Consultez une brève histoire du Sénégal.

* Consultez ce site sur le centre-ville de Rufisque.

* Regardez une présentation autour de la colonisation du Sénégal.