Croissance économique… et inégalités


“(…) la progression sur l’ensemble de la période 1700-2012 est exactement du même ordre que celle de la population: 0,8% par an en moyenne, soit une multiplication par plus de dix en trois siècles. Le revenu moyen au niveau mondial est actuellement d’environ 760 euros par mois et par habitant; en 1700, il était inférieur à 70 euros par mois, soit approximativement le même niveau que dans les pays les plus pauvres de l’Afrique subsaharienne de 2012.

(…) Prenons l’exemple des pays les plus riches. En Europe occidentale, en Amérique du Nord ou au Japon, le revenu moyen est passé d’à peine plus de 100 euros par mois et par habitant en 1700 à plus de 2500 euros par mois en 2012, soit une multiplication par plus de vingt. En réalité, la progression de la productivité, c’est-à-dire de la production par heure travaillée, a été plus élevée encore, car la durée moyenne du travail par habitant a beaucoup diminué: toutes les sociétés développées ont fait le choix, au fur et à mesure de leur enrichissement, de travailler moins longtemps, afin de disposer de plus de temps libre (journées de travail plus courtes, vacances plus longues, etc.).

Cette progression spectaculaire doit beaucoup au XXème siècle. Au niveau mondial, la croissance moyenne de 0,8% par an de production par habitant entre 1700 et 2012 se décompose en à peine 0,1% au XVIIIème siècle, 0,9% au XIXème siècle et 1,6% au XXème siècle. En Europe occidentale, la croissance moyenne de 1,0% entre 1700 et 2012 se décompose en 0,2% au XVIIIème siècle, 1,1% au XIXème siècle et 1,9% au XXème siècle. Le pouvoir d’achat moyen en vigueur sur le Vieux Continent a tout juste progressé entre 1700 et 1820, puis a été multiplié par deux entre 1820 et 193, et par plus de six entre 1913 et 2012.

(…) L’Europe continentale -et en particulier la France- vit dans une large mesure dans la nostalgie des Trente Glorieuses, c’est-à-dire de cette période de trente ans, de la fin des années 1940 à la fin des années 1970, où la croissance était exceptionnellement forte. On ne comprend toujours pas quel mauvais génie nous a imposé une croissance si faible depuis la fin des années 1970 et le début des années 1980.”

Thomas Piketty: Le capital au XXIème siècle“. [Annexe technique]

…Si bien la croissance économique augmente, les inégalités le font aussi!

– Regardez l’article “L’injustice sociale tue” (2008), par Pierre Rimbert, sur Le Monde Diplomatique.

Deixar unha resposta

introduce os teu datos ou preme nunha das iconas:

Logotipo de WordPress.com

Estás a comentar desde a túa conta de WordPress.com. Sair / Cambiar )

Twitter picture

Estás a comentar desde a túa conta de Twitter. Sair / Cambiar )

Facebook photo

Estás a comentar desde a túa conta de Facebook. Sair / Cambiar )

Google+ photo

Estás a comentar desde a túa conta de Google+. Sair / Cambiar )

Conectando a %s