Le nucléaire


Après l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, on retrouve la menace de cette énergie devant nos yeux. Les défenseurs de cette source argumentent que c’est la plus économique. Et c’est pour cela que le nucléaire a pris une importance grandissante, dans un contexte de grosses nécessités pour développer l’industrie et la consommation d’électricité dans notre vie quotidienne.

Cette énergie occupe aujourd’hui une place importante en Europe, particulièrement en France :

  • Elle contribue pour 35% à la production de l’électricité ;
  • Elle représente un secteur industriel important sur la scène internationale, tant pour l’offre de réacteurs, pour l’exploitation des centrales et pour le cycle du combustible.

Le Japon dispose de peu de ressources propres et a adopté une stratégie similaire à celle de la France, en développant dans les années 1970-1990 une grande quantité de réacteurs pour la production de plus d’un tiers de l’électricité nationale. 

Succesifs rapports nous font remarquer l’idée, aujourd’hui très attirante, de l’énergie nucléaire comme un réel moyen de lutter contre l’effet de serre. Dans les pays de l’OCDE, les centrales nucléaires ont déjà contribué, depuis 40 ans, à nettement diminuer la production de gaz à effet de serre du secteur électrique. Sans l’énergie nucléaire, les émissions de CO2 des centrales des pays de l’OCDE seraient supérieures d’environ un tiers à leur niveau actuel.

Mais les écologistes, défenseurs de la nature, pensent que l’énergie nucléaire n’est pas compatible avec le développement durable, parce que: 1) les investissements dans les projets nucléaires absorbent des financements qui font cruellement défaut aux programmes d’efficacité énergétique; 2) le nucléaire demeure une source d’énergie dangereuse, particulièrement difficile à contrôler.

“Le nucléaire est communément présenté comme la solution « propre » qui réduit considérablement les émissions de gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement climatique qui menace notre planète. Mais la solution nucléaire présente des inconvénients majeurs : les coûts de construction des centrales nucléaires et de production sont considérables, les risques d’accident, comme celui de Tchernobyl, sont réels. Les risques de prolifération du nucléaire à des fins militaires sont de plus en plus importants (Iran, Corée du Nord etc.). Le problème du traitement des déchets n’est pas résolu ; leur stockage et leur transport font courir de sérieux dangers aux populations et à leur environnement.”

© Ritimo, Cdtm34, 2008, dossier mis à jour en septembre 2010.

Deixar unha resposta

introduce os teu datos ou preme nunha das iconas:

Logotipo de WordPress.com

Estás a comentar desde a túa conta de WordPress.com. Sair / Cambiar )

Twitter picture

Estás a comentar desde a túa conta de Twitter. Sair / Cambiar )

Facebook photo

Estás a comentar desde a túa conta de Facebook. Sair / Cambiar )

Google+ photo

Estás a comentar desde a túa conta de Google+. Sair / Cambiar )

Conectando a %s