Domaines bioclimatiques


“L’environnement est tout ce qui nous entoure. C’est l’ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une dimension de plus en plus mondiale. L’environnement est défini comme « l’ensemble des éléments (biotiques ou abiotiques) qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins », ou encore comme « l’ensemble des conditions naturelles (physiques, chimiques, biologiques) et culturelles (sociologiques) susceptibles d’agir sur les organismes vivant et les activités humaines ». La notion d’environnement naturel, souvent désignée par le seul mot environnement, a beaucoup évolué au cours des derniers siècles et des dernières décennies. On peut aujourd’hui définir l’environnement comme l’ensemble des composants naturels de la planète Terre, comme l’air, l’eau, l’atmosphère, les roches, les végétaux, les animaux, et l’ensemble des phénomènes et interactions s’y déroulant, c’est-à-dire, comme tout ce qui entoure l’Homme et ses activités.”

(http://lebiogeographe.centerblog.net/1-definition-de-environnement)

* On va connaître les principaux climats et paysages de la planète pour ajouter des définitions à notre glossaire.

* On va localiser les grands domaines bioclimatiques du globe pour faire une petite présentation avec des images sur ces domaines.

* Cliquez pour reconnaître les paysages liés aux climats.

* Reliez les climats et la végetation.

* Signalez les différents types de végétation dans l’exercise de choix multiple.

– Voir les mots-clés: taïga, toundra, lichen, mousse, garrigue, maquis, steppe, étagement de la végétation, désert, forêt.

* Prenez des informations sur les différents domaines climatiques du globe et les caractéristiques des climats.

* Regardez cette web du Centre National de la Recherche Scientifique sur le climat.

* Choisissez les donnés des stations météorologiques que l’on fourni en cours pour faire les diagrammes climatiques des différentes régions. Utilisez ce modèle.

“Ils étaient les hommes et les femmes de sable, du vent, de la lumière, de la nuit. Ils étaient apparus, comme dans un rêve, en haut d’une dune, comme s’ils étaient nés du ciel sans nuages, et qu’ils avaient dans leurs membres la dureté de l’espace. Ils portaient avec eux la faim, la soif qui fait saigner les lèvres, le silence dur où luit le soleil, les nuits froides, la lueur de la Voie lactée, la lune ; ils avaient avec eux leur ombre géante au coucher du soleil, les vagues de sable vierge que leurs orteils écartés touchaient, l’horizon inaccessible. Ils avaient surtout la lumière de leur regard, qui brillait si clairement dans la sclérotique de leurs yeux.
Le troupeau des chèvres bises et des moutons marchait devant leurs enfants. Les bêtes aussi allaient sans savoir où, posant leurs sabots sur des traces anciennes. Le sable tourbillonnait entre leurs pattes, s’accrochait à leurs toisons sales. Un homme guidait les dromadaires, rien qu’avec la voix, en grognant et en crachant comme eux. Le bruit rauque des respirations se mêlait au vent, disparaissait aussitôt dans les creux des dunes, vers le sud. Mais le vent, la sécheresse, la faim n’avaient plus d’importance. Les hommes et le troupeau fuyaient lentement, descendaient vers le fond de la vallée sans eau, sans ombre.”

J.M. – Le Clézio: “Désert”.

“La Yakoutie est une immense région du Nord-Est sibérien. Son territoire s’étend sur 3,1 millions de kilomètres carrés, soit 18,2% de la superficie totale de la Russie et à peu près l’équivalent de la surface de l’Inde. La Yakoutie est bordée au Nord par l’Océan Glacial Arctique, s’étend au Sud jusqu’à environ 250 kilomètres de la Chine, et couvre d’Ouest en Est les bassins de cinq grands fleuves, l’Oleniok, la Léna, la Yana, l’Indiguirka et la Kolyma, soit l’équivalent de deux fuseaux horaires.
Elle est couverte de taïga sur 60% de sa surface en-deçà du cercle polaire, de taïga, de toundra boisée, de toundra et de zones montagneuses. Le pergélisol (ou permafrost, sol gelé en profondeur) occupe 95% de son territoire.
Le climat y est extrêmement continental : l’amplitude des températures annuelles peut atteindre, dans certaines régions centrales et orientales, près de 100°C (-60°C en hiver, +40°C en été ). Le pole du froid de l’hémisphère Nord se situe à Oïmiakon dans l’Est de la Yakoutie : -72°C.”

(http://www.datcha-kalina.com/spip.php?article71)

Deixar unha resposta

introduce os teu datos ou preme nunha das iconas:

Logotipo de WordPress.com

Estás a comentar desde a túa conta de WordPress.com. Sair / Cambiar )

Twitter picture

Estás a comentar desde a túa conta de Twitter. Sair / Cambiar )

Facebook photo

Estás a comentar desde a túa conta de Facebook. Sair / Cambiar )

Google+ photo

Estás a comentar desde a túa conta de Google+. Sair / Cambiar )

Conectando a %s