Quelques mots-clés du relief


La description et l’étude des formes du relief constituent un des aspects les plus anciens et les plus connus de la géographie. Il s’agit de mesurer et de comparer les aspects visibles de la croûte terrestre, par curiosité, mais aussi par intérêt, pour mieux surmonter des contraintes et pour mettre en valeur les autouts générés par la grande variété de ces formes.

Les reliefs résultent d’abord des forces internes qui ont fait surgir les montagnes, mais ils ont rapidement (à l’échelle géologique) été usés par toutes les formes de l’érosion. Le relief d’origine est devenu un modelé. La structure d’origine peut être plane, plisée, faillée…

La montagne c’est un relief qui se caractérise par une altitude élevée et des pentes marquées, donc des dénivelées importantes.

Le plateau est caractérisé par sa platitude; il se différence de la plaine par son altitude, donc souvent par son climat et par la brusque dénivelée de ses vallées, souvent encaissées. Il ya des plateaux de dimensions modestes, comme dans la Meseta, tandis que d’autres couvrent des milliers de kilomètres carrés (Tibet).

Une plaine est une surface plane, avec des vallées peu ou pas creusées, l’altitude modeste.

Une vallée  c’est un creux, plus ou moins marqué, entre deux lignes de crêtes, souvent parcouru par un cours d’eau. Les vallées sont separées par des interfleuves, qui sont souvent des lignes de partage des eaux entre les bassins versants de deux cours d’eau. Les vallées ont des formes en V plus ou moins évasées, ou en U, en particulier lorsqu’elles ont subi l’erosion glaciaire et périglaciaire.

Quelles sont les grandes zones montagneuses? En Amérique elles suivent la côte occidentale du continent, de l’Alaska à la Terre de Feu. Plus larges dans les montagnes Rocheuses où elles se divisent en deux chaînes séparées par de hauts plateaux, elles atteignent 6187 m en Alaska puis 4400 aus États-Unis, 5400 dans le nord du Mexique. En Amérique du Sud, la cordillère des Andes dépasse 7000 m. En Afrique, c’est au nord (plus de 4000 m) et surtout à l’est (5000 m) que l’on trouve les altitudes les plus élevées. Les plus grosses masses de haute altitude occupent une grande partie du continent asiatique. Ce sont de très hauts plateaux, comme au Tibet, ou bien des chaînes dont les sommets dépassent souvent les 8000 m. L’Europe, qui prolonge à l’ouest le continent asiatique, est cloisonnée par des chaînes relativement modestes, mais dont les sommets peuvent atteindre plus de 4000 m.

Creusées et alluvionnées par les fleuves et/ou les glaciers, les grandes vallées suivent les structures du relief qu’elles irriguent et qu’elles contribuent à faire évoluer. En Amérique du Nord, les vallées du Misouri et du Mississippi séparent les Appalaches, vieilles montagnes de l’est, des montagnes Rocheuses, ‘a l’ouest. Le bassin de l’Amazone et de ses affluents occupe, d’ouest en est, une grande partie de l’Amérique du Sud. En Afrique, la présence de boucliers aux bords relevés explique que les grands fleuves soient contraints de décrire de larges courbes avant de rejoindre la mer (Congo, Niger), à l’exception du Nil, né dans les hauts plateaux d’Afrique de l’Est, et dont le long parcours jusqu’à la Méditerranée est plus rectiligne. Les grands fleuves du Moyen-Orient (Tigre, Euphrate), de l’Asie péninsulaire (Indus, Gange, Mékong), de la Chine (Yangzi Jiang, Houang-Ho) et de l’Extrême-Orient sibérien (Amour) doivent leur puissance à l’altitude et aux climats des chaînes dont ils sont issus et dont ils longent souvent le piedmont. Les inmenses fleuves sibériens naissent eux aussi dans les chaînes et les hauts plateaux d’Asie, mais ils se dirigent tous vers l’océan Glacial Arctique. Leur embochure est donc prise par les glaces beaucoup plus longtemps que leur source et leur cours amont, ce qui explique l’importance de leurs inondations.

Les côtes rocheuses, plus ou moins découpées, sont dangereuses pour la navigation mais offrent aussi le refuge d’anses ou de baies. Depuis l’essor du tourisme, elles sont devenues attractives pour leur pittoresque. Les côtes à falaises abruptes (Normandie, sud de l’Angleterre, fjords de Scandinavie) sont très peu propices aux installations humaines. Les côtes basses qui prolongent plaines et bassins, ou que des régressions marines ont degagées, ne permetten pas aux bateaux de s’abriter, et manquent trop souvent de profondeur d’eau pour qu’on puisse envisager d’y installer des ports.

* Trouve les principaux reliefs de l’Europe.

* Identifie les principaux fleuves de l’Europe.

* Identifie les côtes les plus importantes de l’Europe.

* Comment se nomment-ils les reliefs éuropeens?

* Nous allons connaître le relief de l’Espagne.

Deixar unha resposta

introduce os teu datos ou preme nunha das iconas:

Logotipo de WordPress.com

Estás a comentar desde a túa conta de WordPress.com. Sair / Cambiar )

Twitter picture

Estás a comentar desde a túa conta de Twitter. Sair / Cambiar )

Facebook photo

Estás a comentar desde a túa conta de Facebook. Sair / Cambiar )

Google+ photo

Estás a comentar desde a túa conta de Google+. Sair / Cambiar )

Conectando a %s